Exclu-Mariage.com

Le trousseau de la mariée

Le 21 novembre 2013 par Hortense Malmezat
Trousseau de la mariée

Le mot trousseau vient du verbe "trousser" qui, en ancien français, signifiait "mettre en paquet". Ainsi, le trousseau aurait été, le paquet de vêtements qu'emportait la personne qui quittait son foyer pour de nouveaux horizons.
Souvent associé à la dot, le trousseau avait à la fois une valeur pratique et symbolique. Il témoignait de la situation financière de la famille (plus ou moins riche) et du soin qui avait été donné à l'éducation de la jeune fille. C'était une garantie en quelque sorte.

Aujourd'hui, la tradition du trousseau s'est perdue. C’est après la Seconde guerre mondiale que d'autres usages apparaissent : je vous parle de la liste de mariage.


Que doit contenir un trousseau de mariage ?

Dans le trousseau de mariage, on trouve essentiellement du linge de maison et des vêtements : draps, serviettes, torchons, chemises, mouchoirs conçus pour résister toute une vie. Dans les familles riches, les étoffes et les objets choisis sont plus précieux.
Que ce soit les femmes de la campagne, les femmes du peuple, mais aussi les nobles dames et les princesses, toutes se sont employées à filer, coudre, broder et denteler. Elles marquaient chaque pièce à l’initiale de leur patronyme.
Celle de leur fiancé serait brodée plus tard à gauche de la leur.
Chiffrer son linge n’était pas effectué pour n’avoir qu’un seul effet décoratif. Il était indispensable pour reconnaître son linge lors des grandes lessives faites par les blanchisseuses.

Dans les familles aisées comme dans les familles plus modestes, le trousseau est une véritable fierté qui s'expose dans le foyer (dans une grande armoire assez visible).
L’inventaire du trousseau se trouvait comme les autres biens, dans le contrat de mariage, il y était consigné le nombre de pièces de linge, leur qualité, leur matière et leur état d’usure.


Commentaires

Pas de commentaire, soyez le premier à commenter !