Exclu-Mariage.com

Traditions et symboles du mariage

Le 15 octobre 2014 par Hortense Malmezat
Connaissez-vous bien les coutumes et traditions du mariage ?
Car le mariage d'aujourd'hui est le résultat de centaines d'années d'histoire et de religion, mais aussi d'une foule de croyances, de coutumes et de traditions.

Petit rappel des us et coutumes...
 

La demande en mariage


Autrefois le père du jeune homme (en habit avec les fameux gants blancs), ou à défaut sa mère présentait la demande en mariage aux parents de la jeune fille.
Lorsque la demande était agréée, le fiancé envoyait alors des fleurs à sa future belle-mère. Le fiancé offrait aussi chaque jour un bouquet de fleurs blanches, depuis la demande en mariage jusqu'aux fiançailles.

Aujourd’hui, après que le jeune homme ait fait sa demande en mariage auprès de la jeune fille, le jeune garçon va se présenter aux parents de la future fiancée et s’entretient plus particulièrement avec son futur beau-père. Une fois que le père de la jeune fille a donné son accord. Les familles se rencontrent afin d'organiser les fiançailles et la préparation du mariage.


Les fiançailles


Album Cocktail & diner   J'aime (3)
Les fiançailles existaient déjà au temps des Romains, en Grèce et en Mésopotamie. Les futurs époux ne se connaissaient pas, les fiançailles avaient alors pour but de les présenter l’un à l’autre. C’était le père du jeune homme qui présentait la demande en mariage pour son fils aux parents de la jeune fille. Les mariages étaient « arrangés » entre deux familles. Le fiancé offrait un simple anneau de fer qui officialisait le contrat passé entre les deux familles.

A partir du 17ème siècle, les fiançailles prirent un caractère officiel : l’Eglise faisait signer un registre aux fiancés et leurs fiançailles étaient célébrées religieusement, presque comme un mariage.

C’est la Révolution française qui marqua un tournant capital dans l’histoire des fiançailles en promulguant la loi du 20 septembre 1792 qui régit le mariage et le divorce, supprimant par là même toute existence légale aux fiançailles.






La bague de fiançailles


La bague de fiançailles peut être bénie par le prêtre de votre paroisse ou par un autre prêtre à l’occasion de la messe de fiançailles.
Cette bague se porte à l’annulaire gauche jusqu’au mariage, elle sera ensuite portée à l’annulaire droit le jour de votre mariage afin de laisser place à l’alliance. Vous serez ensuite libre de porter les deux au même doigt.
Aujourd'hui de plus en plus de jeunes filles offrent un cadeau à leur fiancé, c'est aussi une façon pour elles de montrer qu'elles acceptent la demande du jeune homme : ce cadeau est souvent une montre.


L'alliance au bon doigt


Album Eglise & livrets de messe   J'aime (14)
La bague de fiançailles et l’alliance sont traditionnellement portées à l’annulaire de la main gauche.

Lorsque l'on se marie, on fait "alliance", on s'unit à vie pour le meilleur et pour le pire. D'où le nom "alliance" donné à cet anneau échangé lors de la célébration du mariage. L’alliance, comme la bague de fiançailles est traditionnellement portée à l'annulaire gauche, doigt qui, selon une légende de l'Ancienne Egypte, se trouve placé sur le chemin de la "Vena Amoris" ("Veine de l'Amour") qui mène directement au coeur…

Cette tradition viendrait du 17ème siècle. Lors d’un mariage chrétien, le prêtre qui officiait toucha les uns après les autres les trois premiers doigts de la main gauche (le pouce, l’index et le majeur) en disant « au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ». Il arriva alors au quatrième doigt qu’il choisit comme place pour mettre l’alliance. Depuis ce doigt a pour nom l’annulaire (vient du latin annulus, anneau).

A l'instar des anneaux antiques qui étaient en fer, les alliances sont toujours assez sobres de nos jours : elles peuvent être en or jaune, en or blanc, en argent, et sont parfois serties de pierres précieuses.


Les quatre éléments essentiels pour le mariage


Un objet ancien, il caractérise le lien familial de la mariée et sa vie jusqu'au mariage. Voilà pourquoi, c'est souvent un bijou de famille ancien qui est choisi par la mariée.

Un objet neuf, il représente la réussite et le succès pour la vie à venir. Très souvent, l'objet neuf est la robe de mariée choisie par la mariée et découverte par le marié le jour du mariage.

Un objet emprunté, il se veut être la chance et le bonheur pour le couple des futurs mariés. Pensez à l'emprunter à une mariée déjà comblée, vous augmenterez peut-être ainsi votre succès de bonheur !

Un objet bleu, le bleu est la couleur de la fidélité et la pureté. Il est donc très à-propos de porter l'objet bleu ! Il se retrouve souvent dans un accessoire discret (mouchoir...).


Pourquoi la mariée se tient à gauche


Traditions
Durant la cérémonie, la mariée se tient à gauche et le marié à droite.

Cette tradition de placer la mariée à gauche du marié vient de l'époque où les hommes portaient des épées. En effet, le fait de placer la mariée à sa gauche permettait au futur marié de garder la main droite sur son épée pour protéger sa future épouse de potentiels prétendants où de personnes hostiles au mariage.

Le marié pouvait alors offrir son bras gauche au bras de la mariée ; les hommes étant majoritairement droitiers, le bras droit se devait d'être celui qui tenait l'épée.







Les enfants d’honneurs


Dans les civilisations païennes et sous l’Antiquité, les mariés étaient accompagnés d’un cortège de jeunes gens du même âge qu'eux. Ainsi, le diable et les esprits malins ne pouvaient pas reconnaître les mariés.
Plus tard, les demoiselles d’honneur étaient choisies parmi les soeurs, cousines et amies proches afin de leur trouver, par la même occasion, un parti

Aujourd’hui, les enfants du cortège symbolisent jeunesse et pureté. Selon la tradition, les demoiselles et les garçons d’honneur font partie de la famille des mariés. Cependant, les enfants des amis proches peuvent aussi y participer.


Le voile de la mariée


Traditions
L’origine du voile de la mariée reste un mystère mais on pense qu’il est apparu plusieurs siècles avant la robe de mariée.
Une des explications est que le voile serait comme un souvenir des temps où le marié devait jeter un drap sur la tête de la femme de son choix lorsqu’il l’avait capturée.

Une autre explication est que le voile fait référence à l’époque des mariages arrangés. Le visage de la mariée était alors couvert jusqu’au moment où le marié s'était officiellement engagé à elle – ainsi il ne lui était plus possible de s’enfuir si elle lui déplaisait lorsqu'elle se découvrait le visage !

Certains disent aussi que le voile était porté pour protéger la mariée des esprits malveillants qui pourraient flotter autour d’elle le jour du mariage...

Toutes ces traditions ont évolué et celle d'aujourd’hui la tradition consiste à porter le voile jusqu’au moment où le couple est déclaré, selon la formule consacrée, "mari et femme". Mais, de nos jours, il arrive fréquemment que la mariée porte son voile relevé en arrivant devant l'autel.




La marche nuptiale


Cette tradition, répandue chez nous et en Europe, remonte au mariage du Prince prusse Friedrich et de la Princesse Victoria d’Angleterre, qui, en 1858, avaient choisi la marche nuptiale de Mendelssohn et Lohengrin, de Wagner, pour accompagner leur cortège.


La signification des pierres


Traditions
Traditions
Traditions
Traditions
Le diamant :
Symbole de l'innocence, de la pureté et de la paix.
Il doit son nom à sa dureté (du grec "adamas", indomptable) sans égale et passe pour impérissable.

Le rubis :
Symbole de l'amour mutuel et de l'Orient.
Il existe en de différentes nuances de rouge. Il doit son nom à sa couleur rouge (du latin "rubeus, rouge).

Le saphir :
Symbole de la sagesse.
De couleur bleue, il invite à la fidélité et chasse toute haine.

L'émeraude :
Symbole de l'amour vrai.
Elle doit son nom à sa couleur verte ( du grec "samragdos", pierre verte)



Commentaires

1 - Le 20 septembre 2013 à 14:27 par louise

super ce petit court d'hstoire sur les symboles et significations du mariage!

2 - Le 20 septembre 2013 à 14:28 par Hortense

Merci Louise :)